Le contenu de cette page nécessite une version plus récente dAdobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Bonne fête du printemps !

Aucune fête ne rivalise d’importance avec le nouvel an lunaire ou fête du printemps ( chunjie), qui a lieu lors de la première lune après le 29 janvier. Grand fête familiale, elle pourrait se comparer au Noël occidental. La nouvelle année étant l’occasion pour les parents de faire des cadeaux à leurs enfants et la distribution des fameuses enveloppes rouges (hongbao) pleines de « monnaie pour la fortune ». La fête se compose d’un grand repas , elle est accompagnée de beaucoup de pétards, de visites à la familles, de sacrifices aux ancêtres qui ne pourraient être oubliés.
Autrefois la fête du nouvel an pouvait durer jusqu’à deux à trois semaines, mais aujourd’hui celle-ci dure maximum trois jours. Pour beaucoup de chinois ce sont les congés les plus longs de l’année. Signe des transformations économiques et sociales en cours, Le Nouvel An suscite l’une des migrations saisonnières les plus phénoménale à l’échelle mondiale. L’obligation de passer le Nouvel An en famille ramène dans leurs régions les dizaines de millions de travailleurs migrants d’origine rurale.

Une préparation minutieuse
Fête soigneusement préparée et passage saisonnier, elle a gardé sa dimension de rite de renouveau propre aux fêtes de printemps. Fête de famille, le Nouvel An évoque surtout les rites qui mettent en scène l’idéal d’harmonie familiale.
* Le 20e jour de la 12e lunaison a lieu le nettoyage des sols que l’on peut assimiler à un grand nettoyage de printemps, qui va non seulement renouveler les maisons, mais aussi revivifier les espérances. Ensuite, on se livre à toutes les courses possibles car, dès la veille du nouvel an, toutes les boutiques ferment pour une semaine et l’on doit en outre accommoder la nourriture car on ne pourra plus pendant les deux premiers jours, utiliser un couteau.
* Le 24e jour de la 12e lunaison, le dieu de la cuisine part en visite au ciel, il racontera par le menu le comportement de la famille à l’empereur de Jade. C’est pourquoi on sort son effigie, à laquelle on offre des douceurs (riz glutineux, miel, vin sucré) avec de l’encens, tandis que la bougie brûle.
la date la plus favorable pour s’acquitter de ses dettes est la veille du nouvel an. il ne serait pas favorable de commencer l’année avec des dettes, c’est souvent à cette date que les employés reçoivent leurs gratifications et que les dettes morales sont également payées.
* Le soir du 26e jour, le marché des fleurs regorge de petits pêchers au seuil de la floraison. La pêche symbole de longévité est en outre censée être le plus puissant ennemi des démons. Chrysanthèmes, dahlias et glaïeuls sont aussi en vente.
* Le soir du dernier jour de l’année on renouvelle les décorations rituelles, les portes sont couvertes de papier porte bonheur, bandes rouges collées de part et d’autre, mais aussi sur le linteau. Elles sont couvertes d’inscription qui sont sont autant d’invocations à la richesse et à la prospérité. En même temps sont placés de part et d’autre de la porte les nouveaux dieux gardiens, deux géneraux en brillant attirail.
* Le premier jour du nouvel an est le plus important. Il réunit la famille, dont c’est collectivement l’anniversaire de naissance. Jeûne, cadeaux aux enfants, offrande d’encens aux ancêtres, visites aux familles amies, feux d’artifices, autant d’actes sencés marquer le renouveau ou souligner le nouveau départ.
* Le deuxième jour est celui de la naissance du dieu de la richesse, qui se trouve dans chaque maison sous forme d’effigie ou d’inscription du nom sur une bande de papier rouge.

En dehors du cénacle domestique, la fête contemporaine dans les villes a également retrouvé aux cours de ces dernières décennies l’effervescence des festivités d’antan : parades de danse de lion ou de dragon, démonstration d’arts martiaux, foires printanières dans les parcs ou les temples publics.
Le Nouvel An lunaire est, avec le 1er mai et la fête nationale du 1er octobre, l’une des  » trois semaines d’or » introduites en 1999 dans le but de promouvoir les dépenses de loisirs.

Sources: Chine, peuples et civilisation, Chine culture et traditions, dictionnaire de la Chine contemporaine


Posted on by admin in La pratique de la Chine

Add a Comment

You must be logged in to post a comment.