Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Chine

Business en Chine? Avec DPark Shanghai, travailler et vivre en Chine devient facile.

Posted on by admin in Chine, DPark News | Leave a comment

 

Grâce au DPark Shanghai avec le soutien du gouvernement de Shanghai Yangpu, l’installation en Chine est aujourd’hui synonyme de : simplicité, rapidité, efficacité, sécurité, coût.

DPark propose une gamme complète de services professionnels destinés à faciliter le développement et l’implantation en Chine, rapidement et à moindre coût (coût de location et d’installation à partir de 10 € par jour).
Le parc gère toutes les formalités de constitution et création de société à capitaux 100% étranger, de joint venture ou de bureau de représentation.
Les avantages qu’offre le parc, sont nombreux : une équipe polyglotte Chinois, Anglais, Français, Allemand, Japonais, la complémentarité d’associés occidentaux et chinois, une totale compréhension des administrations et des autorités chinoises, une connaissance parfaite des codes culturels et comportements en Chine; et surtout un emplacement remarquable à Shanghai alliant vitalité et puissance économique, idéal pour entreprendre.
Les solutions DPark :
DPark a été approuvé par le gouvernement Chinois pour aider les entreprises étrangères à traiter tous les processus administratifs en Chine en direct avec les différentes administrations.

  • Création de sociétés WOFE avec adresse légale
  • Créations de sociétés J.V. avec adresse légale
  • Création de sociétés à H.K.
  • Domiciliations avec adresse légale
  • Obtention de licences d’import & export
  • Obtention de licences de produits alimentaires, vins, etc..
  • Obtention de visa, permis de travail, permis de séjour
  • Comptabilité chinoise, déclarations fiscales par nos experts comptables sur place
  • Mise en relation avec les partenaires Chinois
  • Ressources humaines
  • Location de bureaux équipés
  • Service de salles de réunion et de salles de réception
  • Habitation sur place, services hôtellerie
  • Restaurant (buffet, cocktail…)

Plus: www.dpark-shanghai.com


Corporate Social Responsibility in China, A Vision, an Assessment and a Blueprint, by Benoit Vermander

Posted on by admin in Chine, Chine Economie | Leave a comment

corporate-Social-Responsability-in-ChinaAs many of you already know, this work is the result of a long research process that has been inspired and supported throughout the years by a number of friends and sponsors.
The book, published by World Scientific, a Singapore-based publishing company, will be available in Asia from the end of November on, and in the rest of the world, from January 2014 on.
General presentation and table of content are available at:

http://www.worldscientific.com/worldscibooks/10.1142/8877

Copies can already be bought from the same website page. There is a discount for copies bought before November 15.
I include practical information below, as well as conditions for bulk purchases, along with the name and email address of the sales manager:
“The publisher is happy to offer you a special 25% discount for this book. To enjoy this offer, order your copy at World Scientific’s online bookstore from now till November 15, 2013. Quote the discount code « WSAUT0613″ as you place your order.
If you are interested to purchase the book in bulk (100 copies and above), please refer to the following table for a special bulk purchase price.
100 – 199 copies
USD45 per book / £30 per copy
200 – 299 copies
USD40 per book / £26 per copy
300 copies and above
USD35 per book / £23 per copy
Notes: Shipping and handling cost will be added. Please let us know the quantity you would like to order and the shipping mode – courier / airmail / surface mail. we will quote you the shipping and handling cost accordingly.
For bulk purchase, please send your order to Hooi Yean LEE at hylee@wspc.com.”
Thanks in advance for your interest and your comments!
Benoit Vermander

 


Pour la double culture franco-chinoise, message d’Antonio Duarte, co-fondateur de DPark

Posted on by admin in Chine, La pratique de la Chine | Leave a comment

« Lorsqu’on décide un jour d’aller pour la première fois en Chine que ce soit pour y faire du tourisme ou des affaires, il nous semble connaître le pays. De son histoire, nous en déduisons la situation actuelle, les livres de photographie nous montrent leurs paysages, leurs villes,  la presse nous donne des informations régulièrement. Et pourtant, en arrivant en Chine, on se sent perdu dans ce pays que l’on croyait connaître, quand nous essayons de comprendre les habitants.

Quelle est la place de l’homme dans la société ? Comment vivent ensemble les hommes et les femmes ? Comment se comporter en public et en privé ? Quel est le rôle de la religion ? Quelles sont les superstitions ? Où s’amusent les hommes et où travaillent-ils ? Comment font-ils la fête ? Comment accueillent-ils l’étranger et qu’attendent-ils de lui ?

Etre en Chine , c’est découvrir un autre monde, où il faut adopter d’autres règles, accepter d’autres valeurs. Vivre et travailler en Chine, c’est décider de comprendre le mode de vie et de pensée chinois.   C’est arrêter de s’obstiner à tenir pour vraies ses propres valeurs et les autres comme  étant anormales. Car c’est cette attitude qui entraîne immanquablement  avec elle l’incapacité de s’adapter à la culture de ses hôtes, et conduit au conflit. C’est à ce prix que le choc culturel et le  mur d’incompréhension qui l’accompagne, seront évités.

Car plus on connaît les autres et mieux on les comprend.

Lorsqu’on décide de travailler en Chine, avec les chinois, il faut s’efforcer de comprendre la culture chinoise, celui qui réussit à faire sien la manière de penser chinoise, a toutes les chances de réussir.  Dans ce contexte des guides sont nécéssaires, des entreprises capables d’intégrer la double culture européenne et chinoise, parce que pour réussir en Chine, il y a nécessité d’une connaissance approfondie des interlocuteurs, et si l’on veut comprendre les chinois, on veut également être compris d’eux. Voilà  pourquoi la double culture est primordiale afin d’avoir la plus parfaite compréhension des acteurs et partenaires potentiels, européens et chinois, chinois et européens.

C’est dans cet esprit qu’a été créé DPark à Shanghai, afin de répondre aux besoins des entreprises européennes dans une adaptation et un contexte chinois. « 

Antonio Duarte, Fondateur de D-Park Shanghai


Happy Chinese Moon Day!

Posted on by admin in Chine | Leave a comment


We wish you and your family have a wonderful holiday, your happiness like the full moon, fulfilled, shining over your life.

Artist: Bao Lede


Vive la Chine !

Posted on by admin in Chine, Chinese stuff, Shanghai Civilisation | Leave a comment

«Le peuple chinois est artisan-né. Tout ce qu’on peut trouver en bricolant, le chinois l’a trouvé. La brouette, l’imprimerie, la gravure, la poudre à canon, le cerf-volant…Le chinois est un artisan et un artisan habile. Il a des doigts de violoniste.» Henri Michaux


L’idéologie confucéenne

Posted on by admin in Chine, Chinese stuff | Leave a comment

« Si tu rencontres un homme de valeur, cherche à lui ressembler, si tu rencontres un homme médiocre, cherche ses défaut en toi-même » Confucius, livre IV des entretiens

L’idéologie conficéenne a une grande influence sur la hierarchie sociale de la Chine Impériale. Les maisons traditionnelles à cours carrées étaient régies par dès règles qui considéraient le centre, le nord et la gauche comme supérieurs et les côtés, le sud et la droite comme inférieurs. Les fenêtres de la maison ne donnaient que sur l’intérieur. La cour centrale était réservée aux femmes qui ne devaient pas la quitter, aucun invité ne pouvait y entrer.

Temple de Confucius, Shanghai

Temple de Confucius


De la politesse chinoise

Posted on by admin in 400 millions de consommateurs, Chine, Non classé | Leave a comment

 » La bouche et le coeur sont deux choses très différentes » expression chinoise

Lorsque les occidentaux sont en Chine, ils sont le plus souvent déroutés par la politesse chinoise, qui pour eux ressemble le plus souvent à l’exact contraire de ce qu’ils appellent les bonnes manières. Arthur Smith missionnaire américain le résume dans un chapitre consacré à la politesse chinoise en 1894: « On ne peut pas s’attendre à connaître la véritable raison de toute chose, et même lorsqu’une raison en a été trouvée, on ne peut s’y fier… Un professeur chinois rédigeait des commentaires sur quelques vieux aphorismes.Après avoir émis de belles réflexions sur la sagesse de ses pères, il ajouta une note dans laquelle il déclarait que l’on ne devait jamais opposer une fin de non recevoir brutale à une demande, mais plutôt y accéder pour la forme, tout en n’ayant pas l’intention d’y donner suite. « renvoyer le solliciteur à demain, puis à après demain: ainsi vous réconforterez son âme » »

Même si un siècle s’est écoulé depuis cet écrit, même si les moyens de communication sont plus modernes et rapides, ils n’en restent pas moins que la compréhension entre personnes de différente culture reste difficile.

En Chinois, ce qui signifie oui dans certaines circonstances peut vouloir dire non. Il suffit simplement de savoir interpréter, lire entre les lignes et comprendre un des traits essentiels de la culture chinoise, dire oui lorsque l’on pense non, ça n’a rien à voir avec de l’hypocrisie, ça ne se fait pas de brusquer quelqu’un en le soumettant à un refus public, car il perdrait la face, chose impensable pour un chinois. Le politesse pour les chinois, c’est prendre en compte la dignité de l’autre.



Chen, le Dragon, symbole de vitalité, de force et d’action

Posted on by admin in Chine | Leave a comment

« Je suis la flamme éternelle

L’âme de la vie,

Le héros au grand coeur

je suis la vérité et la lumière,

A moi, la puissance et la gloire.

Ma présence disperse,

Les sombres nuées.

Je suis le grand dompteur

des Parques »

Mon nom est Chen

Je suis le visionnaire


De François Cheng

Posted on by admin in Chine | Leave a comment

« Batir le royaume à mains nues

Sur les pierres entrechoquées

De l’habitable étincelle »

François Cheng. Quand les pierres font signe

Francois Cheng


Le zodiaque chinois

Posted on by admin in Chine, La pratique de la Chine | Leave a comment

La croyance en l’influence des astres sur les destinées des hommes est ancienne et universelle. Depuis des siècles, les chinois font appel à la science astrologique pour les guider dans leurs relations, les occidentaux commencent eux aussi à s’intéresser à l’horoscope chinois. Chacun des douze signes astrologiques gouvernent une année lunaire et confère ses caractéristiques particulières à la personnalité de l’individu né au cours de cette période. Les douze animaux du Zodiaque Chinois se succèdent sur douze ans. Le rat, le buffle, le tigre, le lièvre, le dragon (seul animal mythologique du bestiaire), le serpent, le cheval, le mouton, le singe, le coq, le chien et le cochon correspondent à des représentations bien définies, aux traits de caractères épousant les qualités que l’on attribue à chaque animal. Ainsi le rat est alerte et précurseur, le buffle patient et commandeur, le tigre intrépide et idéaliste, le lièvre modeste et conformiste, le dragon dynamique et visionnaire, le serpent rusé et stratège, le cheval aimable et aventurier, le mouton paisible et conciliateur, le singe habile et innovateur, le coq fier et administrateur, le chien fidèle et gardien, et le cochon enjoué et rassembleur…

La désignation des douze signes par des noms d’animaux est plus récente que l’astrologie chinoise elle même, dont l’origine remonte à 4692 ans. La légende parle de Bouddha qui aurait assigné une année lunaire à chaque animal venu lui rendre hommage au moment de mettre fin à son séjour sur terre. Auparavant, l’étude des horoscopes chinois se fondait sur la théorie des douze rameaux terrestres dans leur relation avec les douze années lunaires. Depuis l’antiquité, les chinois ont développé un système de classification des personnalités en se fondant sur les registres des mariages, les choix des maîtres, la composition des clans, les structures d’entrepris, les associations d’affaires et les sociétés commerciales. Ce qui donne aujourd’hui la grande complexité des horoscopes chinois. Au signe lié à la date de naissance, les chinois combine les rameaux mais aussi un des cinq éléments qu’ils considèrent fondamentaux: le bois, la terre, l’eau, le feu et le métal. Chaque individu a donc a sa disposition soixante catégories possibles.

Le 3 février commencera l’année du lièvre ou encore du quatrième rameau « Mao », qui symbolise la diplomatie. Pour ce signe doux et compétent, le monde est un jeu d’échecs. L’année du lièvre augure une année de relative tranquillité et de calme. Une année de repos avant l’année du dragon!