Le contenu de cette page nécessite une version plus récente dAdobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

De la politesse chinoise

 » La bouche et le coeur sont deux choses très différentes » expression chinoise

Lorsque les occidentaux sont en Chine, ils sont le plus souvent déroutés par la politesse chinoise, qui pour eux ressemble le plus souvent à l’exact contraire de ce qu’ils appellent les bonnes manières. Arthur Smith missionnaire américain le résume dans un chapitre consacré à la politesse chinoise en 1894: « On ne peut pas s’attendre à connaître la véritable raison de toute chose, et même lorsqu’une raison en a été trouvée, on ne peut s’y fier… Un professeur chinois rédigeait des commentaires sur quelques vieux aphorismes.Après avoir émis de belles réflexions sur la sagesse de ses pères, il ajouta une note dans laquelle il déclarait que l’on ne devait jamais opposer une fin de non recevoir brutale à une demande, mais plutôt y accéder pour la forme, tout en n’ayant pas l’intention d’y donner suite. « renvoyer le solliciteur à demain, puis à après demain: ainsi vous réconforterez son âme » »

Même si un siècle s’est écoulé depuis cet écrit, même si les moyens de communication sont plus modernes et rapides, ils n’en restent pas moins que la compréhension entre personnes de différente culture reste difficile.

En Chinois, ce qui signifie oui dans certaines circonstances peut vouloir dire non. Il suffit simplement de savoir interpréter, lire entre les lignes et comprendre un des traits essentiels de la culture chinoise, dire oui lorsque l’on pense non, ça n’a rien à voir avec de l’hypocrisie, ça ne se fait pas de brusquer quelqu’un en le soumettant à un refus public, car il perdrait la face, chose impensable pour un chinois. Le politesse pour les chinois, c’est prendre en compte la dignité de l’autre.



Posted on by admin in 400 millions de consommateurs, Chine, Non classé

Add a Comment

You must be logged in to post a comment.