Le contenu de cette page nécessite une version plus récente dAdobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le zodiaque chinois

La croyance en l’influence des astres sur les destinées des hommes est ancienne et universelle. Depuis des siècles, les chinois font appel à la science astrologique pour les guider dans leurs relations, les occidentaux commencent eux aussi à s’intéresser à l’horoscope chinois. Chacun des douze signes astrologiques gouvernent une année lunaire et confère ses caractéristiques particulières à la personnalité de l’individu né au cours de cette période. Les douze animaux du Zodiaque Chinois se succèdent sur douze ans. Le rat, le buffle, le tigre, le lièvre, le dragon (seul animal mythologique du bestiaire), le serpent, le cheval, le mouton, le singe, le coq, le chien et le cochon correspondent à des représentations bien définies, aux traits de caractères épousant les qualités que l’on attribue à chaque animal. Ainsi le rat est alerte et précurseur, le buffle patient et commandeur, le tigre intrépide et idéaliste, le lièvre modeste et conformiste, le dragon dynamique et visionnaire, le serpent rusé et stratège, le cheval aimable et aventurier, le mouton paisible et conciliateur, le singe habile et innovateur, le coq fier et administrateur, le chien fidèle et gardien, et le cochon enjoué et rassembleur…

La désignation des douze signes par des noms d’animaux est plus récente que l’astrologie chinoise elle même, dont l’origine remonte à 4692 ans. La légende parle de Bouddha qui aurait assigné une année lunaire à chaque animal venu lui rendre hommage au moment de mettre fin à son séjour sur terre. Auparavant, l’étude des horoscopes chinois se fondait sur la théorie des douze rameaux terrestres dans leur relation avec les douze années lunaires. Depuis l’antiquité, les chinois ont développé un système de classification des personnalités en se fondant sur les registres des mariages, les choix des maîtres, la composition des clans, les structures d’entrepris, les associations d’affaires et les sociétés commerciales. Ce qui donne aujourd’hui la grande complexité des horoscopes chinois. Au signe lié à la date de naissance, les chinois combine les rameaux mais aussi un des cinq éléments qu’ils considèrent fondamentaux: le bois, la terre, l’eau, le feu et le métal. Chaque individu a donc a sa disposition soixante catégories possibles.

Le 3 février commencera l’année du lièvre ou encore du quatrième rameau « Mao », qui symbolise la diplomatie. Pour ce signe doux et compétent, le monde est un jeu d’échecs. L’année du lièvre augure une année de relative tranquillité et de calme. Une année de repos avant l’année du dragon!


Posted on by admin in Chine, La pratique de la Chine

Add a Comment

You must be logged in to post a comment.