Le contenu de cette page nécessite une version plus récente dAdobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Pour la double culture franco-chinoise, message d’Antonio Duarte, co-fondateur de DPark

« Lorsqu’on décide un jour d’aller pour la première fois en Chine que ce soit pour y faire du tourisme ou des affaires, il nous semble connaître le pays. De son histoire, nous en déduisons la situation actuelle, les livres de photographie nous montrent leurs paysages, leurs villes,  la presse nous donne des informations régulièrement. Et pourtant, en arrivant en Chine, on se sent perdu dans ce pays que l’on croyait connaître, quand nous essayons de comprendre les habitants.

Quelle est la place de l’homme dans la société ? Comment vivent ensemble les hommes et les femmes ? Comment se comporter en public et en privé ? Quel est le rôle de la religion ? Quelles sont les superstitions ? Où s’amusent les hommes et où travaillent-ils ? Comment font-ils la fête ? Comment accueillent-ils l’étranger et qu’attendent-ils de lui ?

Etre en Chine , c’est découvrir un autre monde, où il faut adopter d’autres règles, accepter d’autres valeurs. Vivre et travailler en Chine, c’est décider de comprendre le mode de vie et de pensée chinois.   C’est arrêter de s’obstiner à tenir pour vraies ses propres valeurs et les autres comme  étant anormales. Car c’est cette attitude qui entraîne immanquablement  avec elle l’incapacité de s’adapter à la culture de ses hôtes, et conduit au conflit. C’est à ce prix que le choc culturel et le  mur d’incompréhension qui l’accompagne, seront évités.

Car plus on connaît les autres et mieux on les comprend.

Lorsqu’on décide de travailler en Chine, avec les chinois, il faut s’efforcer de comprendre la culture chinoise, celui qui réussit à faire sien la manière de penser chinoise, a toutes les chances de réussir.  Dans ce contexte des guides sont nécéssaires, des entreprises capables d’intégrer la double culture européenne et chinoise, parce que pour réussir en Chine, il y a nécessité d’une connaissance approfondie des interlocuteurs, et si l’on veut comprendre les chinois, on veut également être compris d’eux. Voilà  pourquoi la double culture est primordiale afin d’avoir la plus parfaite compréhension des acteurs et partenaires potentiels, européens et chinois, chinois et européens.

C’est dans cet esprit qu’a été créé DPark à Shanghai, afin de répondre aux besoins des entreprises européennes dans une adaptation et un contexte chinois. « 

Antonio Duarte, Fondateur de D-Park Shanghai


Posted on by admin in Chine, La pratique de la Chine

Add a Comment

You must be logged in to post a comment.